Maintenance préventive en électricité par la thermographie

De website

Version du 11 septembre 2015 à 00:11 par Hcrepin (discuter | contributions)

(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)

Maintenance préventive en électricité par la thermographie

Un usage moins connu de la thermographie est l'électricité. Le fait est que toute activité électrique génère un peu de chaleur. Ainsi selon la puissance de l'usage de l'électricité l'état du matériel, la saturation et la qualité du serrage, cela va plus ou moins chauffer.

Il est déjà important de pouvoir détecter les troubles dans les systèmes électriques, sans contact et allant plus vite que par des tests physiques mais il est en plus possible de faire de la prévention par une attitude prédictive. En effet, quand la panne survient, il est trop tard mais en plus, faute d'activité la quantité et qualité des informations fournissables par la thermographie infrarouge va se réduire.

Exemple d'une armoire électrique analysée préventivement:

Thermographie d'une armoire électrique

Dans ce cadre-ci, on va convertir les chaleurs en températures approximatives, ce qui va permettre de déterminer la qualité des contacts et des serrages, vérifier si aucun élément ne chauffe au point de dégrader les isolants voire de générer un risque d'incendie mais aussi vérifier que les circuits sont chargés de manières relativement équitables.

Exemples de lignes électrique avec un déséquilibre suspect qu'il faut investiguer:

Thermographie de câbles électriques

La thermographie est donc une méthode complète, rapide, et fiable qui en plus permet d'archiver les situations et de comparant au fur et à mesure du temps.

Convaincu? Alors, contactez-moi!