Thermographie d'une humidité par condensation avec moisissures

De website

Version du 1 février 2016 à 23:52 par Hcrepin (discuter | contributions)

(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)

Thermographie infrarouge d'une humidité par condensation

Les infiltrations d'eau sont la cause principale des humidités sévères dans l'habitation avec les fuites d'eau.

Cependant, les condensations sur les surfaces, murs y compris sont souvent sous-estimées et si on les laisse dégénérer, voici ce que l'on peut obtenir comme situation.

Thermographie infrarouge d'une humidité par condensation

Dans ce cas-ci, il est même prudent de recouvrir le mur d'une feuille tant la moisissure est développée car cela peut fausser la vision thermique de la caméra.

Cependant, la moisissure principale s'est bien développée essentiellement sur un pont thermique, à la base. Ensuite, par gravité, elle a progressivement bavé en triangle et d'un pont thermique causé par un nœud constructif, nous sommes passé à un un pont thermique combiné avec de la condensation qui va se fixer dans le mur et progressivement se faire coloniser par la moisissure.

Observez cependant que cette moisissure a encore du terrain à coloniser et qu'elle renforce la condensation sur le mur en aidant son stockage, nous sommes donc déjà dans un cercle vicieux avec une pièce mal aérée et très humide au point de rosée à 15°C !